Maison > Nouvelles > Nouvelles de l'industrie > Paris prévoit de signer une ta.....

Nouvelles

Paris prévoit de signer une taxe de stationnement pour le partage de vélo

Selon le "European Times" français rapporté le 20 novembre, le gouvernement métropolitain de Paris a récemment prévu de lever des impôts sur vélo partagé opérateurs sans pile au nom de "l'utilisation commerciale de l'espace public", et espère établir un cadre réglementaire pour ce marché en croissance.

Le gouvernement métropolitain de Paris a déclaré que "la suspension inacceptable des véhicules ou l'élimination des véhicules sur les voies publiques entraîne le partage des vélos pour empiéter sur le trottoir à Paris". Par conséquent, la municipalité a l'intention de «travailler avec toutes les sociétés de location de bicyclettes partagées afin d'établir un engagement à respecter les normes de qualité et de service, comme l'établissement d'un code de conduite».

Selon le rapport, le gouvernement métropolitain de Paris espère «utiliser les lois et règlements afin de mieux gérer les entreprises qui louent des vélos partagés dans la ville de Paris afin de protéger l'espace public et la ville de Paris». La municipalité souligne qu'elle étudie actuellement la mise en place d'une taxe destinée à imposer des taxes vélo partagé opérateurs au nom de l'utilisation commerciale de l'espace public.



Le 16 novembre, CHRISTOPHE NAJDOVSKI, vice-maire de Paris pour les transports et les espaces publics, et Jean Louis Micah, vice-maire de l'urbanisme, JEAN-LOUIS MISSIKA, ont rencontré tous les dirigeants de l'entreprise qui souhaitent lancer un service de location de vélos dans la ville de Paris. Alban Sayag, directeur général d'oBike, une société française, a déclaré que l'échange avec le gouvernement de la ville à Paris était "très constructif" et était prêt à travailler avec le gouvernement de Paris pour élaborer des lignes directrices et établir un cadre de gestion des bicyclettes partagées.